Ici, lors d'un récital au Festival Interceltique de Lorient en août 2010

Biographie

   Louis Bertholom, né en 1955 à Fouesnant (Bretagne, France), il vit près de là à Quimper. Ancien chanteur rock dans les années soixante dix et jusqu’en 1985, il est l’auteur d’une douzaine de livres (poésie, récit) dans diverses éditions. Il a fondé avec son ami Bruno Geneste les éditions Blanc Silex en 1995 qu’il quittera en 1999.  Cinq livres publiés dans cette édition dont Les Ronces bleues et Glenmor, terre insoumise aux yeux de mer, cet hommage au barde qu’il dirige et qui rencontre un gros succès à sa sortie en 1997. Interview en télé régionale. Son récit autobiographique le Rivage du Cidre  reçoit également la faveur du public à sa sortie en 2002. Nouveau reportage en télé régionale. Interview sur France-Culture pour Amerika blues. Il a été publié dans environ 30 revues et figure dans plus de 40 anthologies ainsi que des ouvrages collectifs. Il a enregistré deux CD en studio, Ma seule Terre et Vents solaires qui obtient le coup de cœur du Grand Prix du Disque du Télégramme. Il a également enregistré deux DVD dont un live avec ses musiciens. Il donne des récitals accompagnés de musiciens professionnels. Ses collaborateurs actuels sont : Yvonnick Penven à la guitare, René Goaër au saxophone alto et Alain Trévarin à l’accordéon chromatique, lesquels composent des musiques jazzy sur les textes. Il est à l’origine de plusieurs créations scéniques depuis 1979. Il intervient aussi auprès des scolaires de tous niveaux. Outre en Bretagne, il a participé en tant que poète à des festivals internationaux à Paris, dans le Jura, dans le Tarn, au Québec (Trois-Rivières : 2 fois), en Ontario (Ottawa), en République tchèque, en Afrique de l’ouest (Bénin), en Afrique du nord (Maroc à M’diq)…Il a obtenu le Prix Xavier Grall pour l’ensemble de son œuvre, il est aussi 2ème finaliste au Prix Camille Le Mercier d’Erm pour Mordre le monde et 1er finaliste pour Bréviaire de Sel . Il est sociétaire de la Sacem depuis 1982 et membre de l’association des écrivains bretons. Quelques uns de ses poèmes ont été traduits en Breton, Tchèque, Polonais, Portugais (Brésil), Grecque moderne et Arabe du Maroc et d’Égypte, Anglais, Roumain...

  Louis Bertholom est un poète du réel, le paysage est l’élément fondateur de son travail de réflexion. C’est une écriture orale, proche du bardisme, influencée les poètes bretons mais aussi par la Beat Generation dont Jack Kerouac auquel il rend hommage dans Amerika blues. Il prépare  un essai sur la filiation bretonne de Kerouac.

 Louis Bertholom est coorganisateur des soirées littéraires Les rendez-vous de Max, tous les premiers jeudis de chaque mois à Quimper (Bretagne), dans l’ancienne maison du poète Max Jacob, devenue un restaurant et Maison des illustres. Coorganisateur de deux salons estivaux du livre à Fouesnant : Le Cri du livre.

 Son livre Paroles pour les silences à venir, Les Éditions Sauvages, 2015 (254 pages), évoque la Bretagne, les voyages, les turbulences de la vie et quelques coups de gueule notamment contre l’agriculture intensive avec ses pesticides… Une poésie engagée, puissante, lucide, en phase avec le monde en marche et des clins d’œil à des amis et artistes disparus.

 Dans Avec les orties du temps, les Éditions Sauvages, 2016, il s’intéresse à la temporalité. Puis il dirige le collectif Nous te souvenons Glenmor, livre d’hommages au barde disparu en 1996. Les Éditions des Montagnes Noires, 2017. 

À paraître prochainement :

Mémoire des sources vives (20 récits) aux Éd. des Montagnes Noires, septembre 2017

Louis Bertholom, biographie, par Alain-Gabriel Monot, Yoran Embanner, 2018

Migrant (poésies) Les Éditions Sauvages, 2018

Ils sont fous ces piafs, dessins de Serge Kergoat, 2018

Errances fouesnantaises, photos de Francis Pessein, peintures de Francis Pessein et Jean-Claude (Léon) Vérétout, 2018 ou 2019

CD-DVD live à l'Archipel de Fouesnant, fin 2017

CD Armorik-talking-blues, 2018

 

 

Louis Bertholom en lecture à la Maison d'Hippolyte

Louis Bertholom et son ami musicien Yvonnick Penven, photographié par Yann Pérennou. Talking-blues again!

Louis Bertholom photographié par Yvon KERVINIO en avril 2017.